Bienvenue sur le site du TPE (Travaux Personnels Encadrés) de Justine Chalumeau, Quitterie Gardès et Emma Stil de 1ère ES2 au lycée Notre Dame de La Merci à Montpellier. Nous avons choisi de travailler sur le thème : « les inégalités » et avons opté pour les matières de SES et Histoire, comme axes de travail.

Notre sujet porte sur le Brésil, en particulier les Jeux Olympiques, qui se sont déroulés à Rio de Janeiro durant l’été 2016.

Le Brésil, puissance dominante d’Amérique latine est actuellement la 9ème au monde. Il appartient aux BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) : une alliance de pays émergents. Ce qui caractérise les pays émergents : c’est un IDH (Indice de Développement Humain) et un PIB inférieur aux Pays Développés. En revanche, ils ont une croissance économique forte, ainsi qu’une part qui augmente dans l’économie mondiale. Leurs indicateurs économiques et sociaux se rapprochent de ceux des pays développés. Ils se situent entre les Pays les Moins Avancés (PMA) et les Pays Développés.

Au regard de cette situation, le Brésil souhaite occuper une place de premier rang au sein des relations internationales dans un monde multipolaire.

Cependant, avec 21,4% de la population vivant sous le seuil de pauvreté (soit 42,8 millions d’habitants sur un total de 200 millions), il existe de nombreuses disparités sociales au sein du pays.

carte-bresil
Le Brésil, ainsi que ses principales villes. Crédit : melty buzz

Lors de l’élection par le CIO (Comité International Olympique) de la ville de Rio pour recevoir les Jeux Olympiques 2016, en 2009, le Brésil connaissant une forte croissance économique. Le pays était alors en bonne voie pour devenir la 6ème puissance mondiale.

Les Jeux Olympiques représentent alors une opportunité pour le Brésil d’affirmer son assise sur la scène internationale. Pour la ville de Rio, cet événement pourrait lui permettre de devenir une sorte de « vitrine » du Brésil, aux yeux du monde, et d’avoir ainsi des retombées économiques et sociales : attirer des touristes mais aussi engager des plans sociaux et de rénovations dans toute la ville.

Déjà, la ville de Rio avait été la ville hôte de plusieurs événements internationaux : les Jeux panaméricains en 2007, le Sommet Rio +20 en 2012, les Journées Mondiales de la jeunesse en 2013. En 2014, la coupe du Monde de football est également organisée au Brésil, pays du ballon rond par excellence. Or, ce dernier subit une humiliante défaite face à l’Allemagne en demi-finale. Le Brésil est alors divisé et les JO seraient l’occasion de redorer son image.

Cependant, la croissance du PIB a été quasiment nulle en 2014. En 2015 et selon les prévisions de 2016, le pays entre en récession économique. C’est la première fois qu’un tel phénomène se produit, dans de telles proportions, deux années consécutives depuis les années 1930. Ceci, est en partie dû à une importante crise sociale, économique et politique.

Pays déjà très inégalitaire, cette situation économique impacte fortement les populations. Le taux de chômage très faible de 2014 (4,84%) est reparti à la hausse proche de 7% en 2015.

pib-bresil-en-recession
Le PIB du Brésil en récession et le taux d’inflation qui augmente. Crédit : Les Echos 

 En quoi l’organisation des Jeux Olympiques de Rio en 2016, peut-elle avoir accentué ou réduit un malaise social déjà présent  ?

Un malaise est une sensation de trouble, de gêne ou d’inquiétude. De plus, le terme « social » à plusieurs sens : il désigne ce qui se rapporte à une société, une collectivité humaine considérée comme une entité propre ; ce qui concerne l’amélioration des conditions de vie, en particulier des conditions matérielles des membres de la société.

Un malaise social se rapporte donc à une sensation de gêne vis-à-vis de la société brésilienne et tous les problèmes sociaux que cela peut entraîner.

« J’aurais voulu être un artiste pour pouvoir faire mon numéro quand l’avion se pose à Rotterdam ou à Rio. »

-Daniel Balavoine-

Publicités